Flux RSS

Archives de Catégorie: tricot/crochet

Akène, mon châle de l’hiver

Publié le

img_6925-2-fileminimizer

Il y a quelques mois, j’avais tricoter le châle Jalava de Bérangère Cailliau alias Lilofil et j’avais adoré faire le point d’Orme. Je m’étais dit que j’aimerais beaucoup faire le frère ou la sœur de ce châle, c’est à dire Akène, une châle triangulaire utilisant les même points que Jalava. C’est à dire des alternances de parties en point texturé et d’autres composés de rayures.

img_6894-fileminimizer

Cet automne, au cours d’un tricothé, ma copine Kimtchineitee nous a annoncé qu’elle voulait se lancer sérieusement dans le teinture de laine et qu’elle voulait créer sa marque. lors de cette rencontre, elle  a présenté ces premiers bébés laineux. J’ai totalement craqué sur sa couleur moutarde, ocre pleine de relief et de nuances magnifiques. Je ne sais pas qui s’est passé ce jour-là mais je me suis mise à rêver du Châle Akène en gris et moutarde. Comme c’était un peu obsessionnel. Kimchineitee n’a eu d’autre choix que de me teindre, en avant première, deux écheveaux de mérisoie dans les dites couleurs  (elle est timide, alors elle n’ose pas nous montrer ces merveilles. Montre-nous  tes bébés laineux sur IG, arrêtes de nous les cacher!!!).

img_6897-2-fileminimizer

J’ai mis de côté tout mes autres projets et j’ai tricoté ce projet en « 4-4-2 » (bref très rapidement). Il était autour de mon cou avant même d’être bloqué. J’ai d’ailleurs eu du mal à le lâcher pour le laver. Les photos ont été prises cette semaine, il a donc déjà été beaucoup porté et déjà lavé. La laine tien parfaitement bien et est super douce. Elle ne bouloche pas. Cependant, elle est bien entendue plus fragile qu’une 100% mérinos.

img_6895

La construction du Akène est simple, ce châle est agréable à tricoter. Les explications sont faciles, claires. C’est un projet accessible à un débutant motivé.

img_6926

Pour ma part,je me suis trompée en choisissant mes aiguilles. J’ai cru tricoter en 3,5 alors que j’avais des aiguilles 3,75. Le rendu est plus souple, plus mou car plus lâche. Personnellement, j’aime beaucoup. Cependant, cela consomme plus de laine, j’ai donc un peu raccourci les dernières parties de peur de manquer de laine. De même, je n’ai pas fait la seconde partie de la finition en picots par pure flemme; je n’avais pas envie de relever les mailles sur tout un côté.

Le résultat est cependant parfait car j’ai un châle pile poil de la bonne longueur, chaud et doux à la fois.

img_6922-2-fileminimizer

Masgot, le châle doudou

Publié le

img_6084-fileminimizer

Ça fait bien longtemps (trop longtemps) que je ne suis pas passée par ici. J’ai été très prise par le quotidien, la vraie vie et je n’ai pas vu le temps passer. Au cours des derniers mois, j’ai un peu cousu et tricoter. J’ai quelques petites choses à vous montrer. Je vais tenter de rattraper mon retard.
Je commence par un projet tricot fait en… Mai ! (honte à moi)

img_6088-fileminimizer
Il s’agit du châle Masgot de Justyna Lorkowska (j’adore cette créatrice, regardez sa page, il y a des pépites). C’est un modèle archi connu qui a été crée début 2015.

img_6095-fileminimizer

Il faisait partie de ma liste de projets dès sa sortie mais j’ai attendu d’être à l’aise avec les aiguilles pour me lancer. En effet, il nécessite de savoir faire des rangs raccourcis. En dehors de cela, c’est un châle assez simple à tricoter puisqu’il est composé de rayures de point mousse. Il monte rapidement, on le tricote avec des aiguilles 4,5. En plus, on ne s’ennuie pas car les alternances des parties rayés et des rangs raccourcis rythme bien la progression.

img_6097-fileminimizer

Le choix des couleurs n’a pas été simple. C’est la première fois que j’utilisais trois couleurs. J’ai choisi de tricoter la laine de Imogène qui a créé il y a quelques mois la marque Big Bad Yarn.
Sa laine, teinte à la main, est très moelleuse, un peu gonflée. Elle est très agréable à tricoter. Je l’avais d’ailleurs déjà utilisée pour un précédent projet. J’ai pris deux écheveaux de mérinos et un de mérinos et soie. Mes coloris choisis sont : La Fée Carabine (rose), Jackson Pollock (gris foncé) et Caillou dans le ciel (gris clair).

Le mélange de matière ne m’a pas trop gênée. Je suis, cependant consciente que le rendu des deux laines n’est pas le même. je ne l’aurais peut-être pas fait pour un pull.

img_6091

En tout cas, le résultat me plaît beaucoup, ce châle est très grand l’envergure est de quasiment 2 mètres et tout doux. Il sera parfait pour la période de frimas qui va bientôt pointer le bout de son nez.

img_6085

Tagada, une capeline d’été

Publié le

IMG_6078 (FILEminimizer)

J’ai encore testé… Hé oui ; La Demoiselle d’Octobre a, à nouveau, lancé un appel aux testeuses et j’y ai répondu.

IMG_6070 (FILEminimizer)

Cette fois-ci, elle nous proposait de tester son nouveau patron, Tagada, une capeline parfaite pour se réchauffer les soirs d’été et pour se couvrir les épaules sans trop cacher sa jolie robe.

IMG_6065 (FILEminimizer)

J’ai eu envie de la tricoter car j’aimais bien ses petits trous qui me faisaient penser à des fleurs. Cette capeline est assez simple de construction. Elle est accessible aux débutants car elle n’utilise pas de techniques compliquées. Elle se tricote en rond donc pas de soucis de couture. Le seul truc un peu « galère » est la finition en picots. Ce n’est pas compliqué en soit mais c’est long à faire.IMG_6068 (FILEminimizer)

J’ai choisi d’utiliser la laine conseillée pour le patron. C’est une laine que je ne connaissais pas du tout : un fil fingering composé de 50% de laine et 50% de duvet de yack teinte par Petit Bout de Laine. Cette laine est super douce et très agréable à tricoter. je voulais tricoter le coloris Vague mais comme il n’était plus en stock, je me suis rabattue sur la couleur Nuage.

IMG_6074 (FILEminimizer)

J’ai utilisé un peu plus de deux écheveaux. il me reste 42 g de mon dernier écheveau.

IMG_6069 (FILEminimizer)

Bref, je suis contente d’avoir à nouveau tenté l’expérience. Travailler avec une date limite n’est pas vraiment mon truc à la base mais j’ai vraiment aimé tricoter ce projet.

Si ce patron vous intéresse, vous pouvez le trouver ici ou choisir d’acheter le kit conçu par Petit Bout de Laine

IMG_6080 (FILEminimizer)

Trois petits projets…

Publié le

IMG_5985 (FILEminimizer)

Coucou!
Ça fait un bail que je ne suis pas passée par ici, j’ai été accaparée par la vraie vie. La fin d’année scolaire se déroule sur les chapeaux de roue et j’ai eu peu de temps pour me poser, faire des photos, être sur l’ordinateur. J’ai cependant continué à produire des petits projets couture et tricot.

Aujourd’hui, je vais vous en présenter trois : La blouse Areli de République du chiffon, le jean Morgan de Closet Case patterns et le châle Nurmilintu de Heidi Alander. Ces trois pièces ont été faites, il y a plusieurs semaines et déjà portées plusieurs fois.

IMG_6028 (FILEminimizer)

La blouse Areli est un patron sorti au printemps 2015, c’est un classique de la blogosphère couture pourtant je ne l’avais jamais cousu. En fait, je n’avais pas pris le temps de scotcher le patron. C’est un patron tout simple rapide  et agréable à coudre, vraiment adapté aux débutants. J’ai aimé la construction du haut entièrement doublé, ça fait une belle finition.

IMG_6030 (FILEminimizer)

J’ai choisi un tissu un peu pétant car j’avais envie de couleur dans ma vie. C’est un coupon de satin de coton que j’ai déniché chez Toto Tours, au rayon aux kilos. Ce tissu tient bien la route et se coud facilement. Vous le voyez après plusieurs passages en machine et il n’a pas bougé.

IMG_6029 (FILEminimizer)

Areli est une blouse sans prise de tête que l’on porte sans se casser la tête. elle me convient bien et j’ai envie de m’en refaire une dans un tissu plus passe partout (je me rends compte que je dis souvent ça mais que je le fais rarement…). Pour info, elle est cousu en taille 42.

IMG_5992 (FILEminimizer)

Pour l’accompagner j’ai eu envie d’un châle assorti à ma blouse. Là encore, j’ai choisi de la couleur. Avec toute la pluie des semaines passées, il fallait bien ça pour illuminer ma vie! J’ai réussi à acheter un écheveau de gradient la Fée Fil coloris Sébastien. C’est un superbe dégradé de rose allant du fuchsia au rose pâle. Ce coloris est  juste magnifique. Comme d’habitude avec les laines La Fée Fil, le toucher est très doux et agréable à tricoter.

IMG_5988 (FILEminimizer)

J’ai choisi d’associer cette laine avec un modèle qui permettrait de la magnifier. J’ai opté pour un patron simple nécessitant une seule couleur  mais dotée d’une petite difficulté pour avoir un petit challenge. Le châle Nurmilintu répondait à mes critères et faisait partie de mes favoris depuis longtemps. J’avais dans un premier temps pensé au châle Krokus de Sue Berg que je trouvais parfait pour cette laine. Malheureusement, j’ai totalement bloqué sur les explications, je ne comprenais rien (si vous pouvez m’aider ou si vous savez où trouver la traduction de ce patron, je suis preneuse).

IMG_5990 (FILEminimizer)

Au final je ne regrette pas mon choix. Le châle Nirmilintu est amusant à faire, il m’a demandé de la concentration pour la partie dentelle et j’ai quand même pu le faire devant la télé grâce  aux parties de point mousse. Je n’ai pas bien réussi à faire la finition au point picot, les explications n’étaient pas géniales pour cette partie. Cependant, le résultat me plaît beaucoup, je n’arrête pas de porter ce châle. Il fait de l’ombre à mon Bryum, mon châle préféré. J’espère avoir l’occasion de tricoter à nouveau un gradient de cette marque, le tout est d’arriver à en acheter un lors des ventes…

IMG_6014 (FILEminimizer)

La dernière pièce que je vous présente aujourd’hui est mon jean Morgan. C’est un des derniers patrons de Closet Case Patterns. Après avoir fait le super modèle Ginger, elle nous propose un patron de jean Boyfriend assez loose, parfait pour cet été.  Pour changer du jean Ginger, elle propose une fermeture à boutons plutôt qu’un zip. J’avais vraiment aimé faire mon premier jean et j’ai eu envie de réitérer l’expérience en faisant plus attention à mes finitions. J’ai choisi un jean souple chez Mod’tissu à Tours et je me suis lancée.

IMG_6012 (FILEminimizer)

Le montage s’est déroulé sans accroc. Franchement les explications sont topissimes comme pour le Ginger, je ne me suis pas posée de question. Je l’ai rallongé de 5cm et j’ai pris la taille 12 élargie en 14 pour les cuisses.

IMG_6023 (FILEminimizer)

J’ai juste deux regrets : comme pour mon précédent jean, la taille est trop large, il faudra que je la reprenne la prochaine fois. D’ailleurs, j’ai été étonnée car le pantalon a une taille assez haute (mais très confortable) alors que je m’attendais à une taille basse.

IMG_6008 (FILEminimizer)

L’autre chose concerne la pose de mes boutons: j’aurais du les décalér un peu vers l’extérieur de ma patte de boutonnage (comme indiqué dans le patron d’ailleurs), le résultat n’est pas très beau.

IMG_6027 (FILEminimizer)

Cependant ce pantalon est très confortable, il tient le choc au quotidien et me plaît beaucoup. Je vais vous le dire: je suis quand même très fière des mes finitions et du rendu.

 IMG_5982 (FILEminimizer)

Green Jalava

Publié le

004 (FILEminimizer)

Encore un peu de tricot! Je crois que je deviens Châle addict. J’adore en tricoter, ce n’est pas trop long et un peu technique. En plus,j’aime beaucoup en porter. Cette fois , j’ai jeté mon dévolu sur le châle Jalava de Bérangère Cailliau de L’ile aux fils. J’ai déjà tricoté plusieurs de ses patrons, ici et ici. J’aime beaucoup la façon dont elle construit les choses, je suis sa pensée sans difficulté.
Jalava est un châle circulaire bicolore, il alterne des parties de rayures en point mousse et des parties de points texturés.

006 (FILEminimizer)
Jalava est issu d’une collection de patrons : »Ballade sous les ormes ». Il a un frère triangulaire, Akène qui utilise les mêmes points et la même alternance de rayures /points texturés. Personnellement, j’étais intriguée par cette construction ronde. Je me suis dit qu’il serait parfait pour les soirées fraîches de l’été.

001 (FILEminimizer)

Pour faire cette merveille, j’ai choisi deux écheveaux de mon stock. Il s’agit de laine fingering  mérisoie de La fée fil : un écheveau de L’Oncle Emerald et un de La Barbe de Merlin.

Je n’étais pas sûre d’assumer ce mélange de couleurs plutôt flashy par rapport à mes habitudes. J’avais acheté ces écheveaux lors du salon Créations et savoir-faire de cet hiver. Il était temps que je les utilise.

009 (FILEminimizer)

Le montage du châle s’est fait sans trop de soucis. le motif texturé se retient assez facilement et est plaisant à tricoter. L’alternance des parties texturées et des rayures donnent un projet agréable ; on ne s’ennuie pas. Cependant, je vous préviens les deux dernières parties sont longues et on termine avec plus de 700 mailles!

010 (FILEminimizer)

J’ai appris de nouvelles techniques. Entre autre, la finition en picots dont je me faisais un monde et qui en fait est assez accessible à la débutante que je suis. J’appréhendais un peu le blocage mais finalement le châle se place naturellement à sa place, tout s’est bien déroulé.

014 (FILEminimizer)

Résultat, j’ai un nouveau châle tout doux, tout chaud qui va m’accompagner pendant les mois à venir. Je suis trop contente du résultat.

002 (FILEminimizer)

 

Vitamin D, mon amour !

Publié le

016 (FILEminimizer)

Quand j’ai commencé à tricoter, j’avais un saint Graal ; le Vitamin D de Heidi Kirrmaier. Je rêvais particulièrement devant celui de Magali. Je m’étais toujours dit qu’un jour j’en ferais un. Très vite, mes tricopines m’ont dit que je pouvais le tenter qu’il était accessible et tout et tout…

008 (FILEminimizer)

En mai 2015, le tricothé du Mardi (tricot thé qui a lieu chaque mercredi soir au LU à Nantes) a lancé un KAL Vitamin D. J’avais emmené ma laine en Martinique et j’ai tranquillement commencé à monter mon gilet fétiche sur la plage. Tout s’est déroulé sans accroc et j’ai vite monté la première partie (en fait il y a quelques erreurs entre autres les augmentations que je n’ai pas bien faites). Les soucis ont  vraiment commencé lorsque j’ai découvert les rangs raccourcis.

006 (FILEminimizer)Là, dans le dos on voit un trou trou supplémentaire, c’est un fil qui est tiré!

Entre incompréhension liée à la langue (hé oui, le patron est en anglais) et à mes limites techniques, j’ai bloqué sur cette étape. J’ai donc mis de côté le gilet pendant plus de deux mois avant de le reprendre et de vaincre cette difficulté grâce à Nathalie (Merci encore ma Belle, sans toi, j’y serais encore!).

013 (FILEminimizer)Nath m’a expliqué (deux fois) et a défait les rangs raccourcis ratés (deux fois!!) avec une patience digne des meilleurs enseignants (je peux vous dire que j’étais un vrai boulet, elle s’est galérée à tout défaire à trois jours d’intervalle…). Elle m’a conseillé d’utiliser la méthode de des german short rows qui permet d’avoir des rangs raccourcis presque invisibles. C’est la méthode que j’emploie toujours, elle est plus simple que les wrap and turn.

008 (FILEminimizer)
Une fois le principe des rangs raccourcis compris, j’ai pu tranquillement terminer mon gilet fin août 2015. depuis…il attendait son blocage. Je fais partie de ces tricoteuses que ont peur de bloquer, peur que le projet se détende ( ça m’est arrivé une fois avec un gilet) pour celui-ci j’ai clairement procrastiné puisque je l’ai bloqué le 30 mars dernier!

003 (FILEminimizer)
Pourtant je l’adore ce gilet. La laine est parfaite ( baby alpaga silk de Drops , encore merci Nath pour ce conseil avisé, cette laine est géniale), j’ai rallongé les manches et je trouve que c’est très bien comme ça.

010 (FILEminimizer)

Alors bien sur il n’est pas parfait, je me suis trompée dans les augmentations et ça a fait des trous, j’ai ce fil tiré dans le dos mais c’est quand même mon deuxième projet donc j’en suis fière et je le porte souvent.

D’ailleurs, je l’aime tellement que j’ai déjà la laine pour en refaire un.

002 (FILEminimizer)

Trousseau de naissance

Publié le

044 (FILEminimizer)

Eléa est née il y a six semaines. Pour fêter cette naissance, j’ai eu envie de coudre un petit ensemble et de tricoter un petit quelque chose.

024 (FILEminimizer)
J’ai tout d’abord décidé de lui tricoter un petit manteau pour cet automne. J’ai choisi le Lino’s Coat, petit manteau créé par Lili comme tout. C’est un patron gratuit proposé en une seule taille (9/12 mois).

020 (FILEminimizer)
Comme je ne suis pas sûre que ses parents soient très portés sur le respect des conditions de lavage ( ben oui quand, on vient d’avoir un bébé laver à la main au moindre petit renvoi, c’est pas cool), j’ai opté pour une laine synthétique ; la Duvetine de Bergère de France. Elle passe à la machine. J’ai choisi une couleur assez neutre, gris clair.

021 (FILEminimizer)
Lino se tricote en point mousse. Il est composé de deux pièces. Le corps et les manches, se tricotent en un seul morceau, la capuche se monte ensuite en relevant des mailles au niveau de l’encolure. Il se tricote en 6 et monte très vite. En quelques soirées, il était fait. Par contre, c’est ma belle-mère qui a cousu les côtés et le dessous des manches car je n’arrive pas encore à avoir un rendu propre. De même, je trouve que mon point n’ai pas encore assez régulier, il faudra que je m’entraîne encore afin d’avoir un résultat parfait.

025 (FILEminimizer)

Pour le petit ensemble, j’ai décidé de coudre un haut cache-cœur Leiko  et un sarouel Jun, tirés du livre esprit Kimono pour les petits. Cet ouvrage est parfait pour faire des petits vêtements sympas et rapides à coudre.

026 (FILEminimizer)

Comme il s’agit de coudre pour un petit bébé, j’ai voulu m’appliquer. Pour le sarouel, j’ai choisi de faire des couture anglaises afin que la demoiselle ne soit pas incommodée pas les frottements. Le tissu vient de chez Mod’tissus à Tours.

030 (FILEminimizer)

033 (FILEminimizer)

035 (FILEminimizer)

031 (FILEminimizer)

037 (FILEminimizer)

Le haut est prévu avec un parmenture. J’ai préféré le doublé entièrement toujours pour protéger la peau de bébé de la gène occasionnée par les coutures. Cela me permettait aussi de tout coudre à la surjeteuse. Je voyais globalement doubler mais j’ai quand même demandé des conseils à ma belle-sœur pour ne pas perdre de temps (elle avait elle-même demandé à sa mère comment faire). J’ai d’ailleurs pris quelques photos des étapes de construction si vous voulez, je vous fait un petit tuto.

039 (FILEminimizer)

028 (FILEminimizer)

041 (FILEminimizer)

Au final, j’ai un petit ensemble bien fini avec peu de défauts. J’étais fière de l’offrir, j’espère maintenant que ces vêtements seront portés.

047 (FILEminimizer)

Craft Along Imbolc : Une robe et une étole…

Publié le

009 (FILEminimizer)

« Imbolc est une fête païenne qui célèbre la fin de l’hiver, le renouveau de la nature, l’approche du printemps.
Elle est souvent symbolisée par un perce-neige, on l’appelle aussi “Fête des lumières” et on la célèbre le 1er février. Coïncidence, c’est également le jour de mon anniversaire !Je vous propose donc un Crafts Along pour fêter ça : faire un projet (tricot, couture, broderie…) en rapport avec cette fête (ou du moins ce qu’elle représente) et le printemps qui approche. » Voilà, ce que nous écrivait Fille d’hiver sur Ravelry, il y a quelques semaines.027 (FILEminimizer)

Je ne participe pas ou peu aux projets collectifs car j’ai souvent du mail à suivre le rythme. J’ai d’autres projets que je mène en parallèle et qui me détourne des SAL ou KAL. L’intérêt de celui-ci est qu’il s’agit de créer des projets libres, on a le choix sur tout le rythme, la matière, le nombre de projets….

Bref, le printemps c’est le renouveau, le réveil de la nature, la liberté! J’ai donc décidé d’y participer. J’ai choisi de m’inspirer des couleurs du ciel et j’ai décidé de me coudre une robe et de me tricoter une étole. J’ai pris deux patrons que j’avais envie de faire depuis trèèès longtemps.

005 (FILEminimizer)

Pour la robe, j’ai pris la Emery Dress de Christine Haynes .  C’est une robe un brin rétro, assez classique. le haut est doublé.

011 (FILEminimizer)008 (FILEminimizer)

Je l’ai coupé en taille 10 dans une cotonnade bleue fleurie achetée chez Toto au Kilo. le montage s’est fait rapidement et sans accroc (J’adore quand un plan se déroule sans accroc…).

016 (FILEminimizer)010 (FILEminimizer)

Mon tissu est peut-être un brin trop rigide et la taille est peut-être un peu trop basse mais j’aime beaucoup cette robe et son rendu global. C’est vraiment le type de robe pratique à porter au quotidien, je pense que j’en referais une dans une toile plus souple.

014 (FILEminimizer)

Pour l’étole, j’ai décidé de tricoter un projet que je rêvais de faire depuis plusieurs années : c’est l’étole du berger de Saki de blog Sakiko Jones. 019 (FILEminimizer)

Saki est une touche à tout qui fait des merveilles si vous ne connaissez pas son blog, allez-y jeter un coup d’œil c’est une mine d’idées. Au moment de sa parution, son étole du berger m’avait donné envie de faire du tricot dentelle. D’ailleurs à l’époque j’avais tenté de tricoter sans succès flagrant. Maintenant que j’ai réussi à aller au bout de plusieurs projets et que j’ai acquis un peu d’expérience. J’ai osé me lancer dans ce projet.040 (FILEminimizer)

C’est un projet que demande un peu de concentration, du fait du point dentelle. Il est très agréable à tricoter, on ne s’ennuie pas. J’ai appris de nouvelles techniques (entre autre le grafting) donc je suis super heureuse.

J’ai choisi de la Baby alpaga Silk de Drops pour faire cet étole.

026 (FILEminimizer)

Comme d’habitude ce projet n’est pas parfait. je me suis perdue à un moment et je n’ai pas réussi à défaire. Mon manque d’expérience ne me permet pas encore de repérer mes erreurs et surtout d’arriver à la corriger. Cependant ces erreurs ne sont pas visibles au premier coup d’œil, le rendu est plus que honorable.

012 (FILEminimizer)

Je sors de ce craft Along avec deux projets aboutis donc je suis contente. Cette émulation m’a permis de me remettre à coudre, j’ai à nouveau plein de projets en tête (j’attends entre autre de pied ferme, la nouvelle collection Deer and Doe). J’ai réussi à tricoter un projet que je ne pensais jamais pouvoir faire.

Pour tout cela je remercie mille fois Fille d’hiver!

023 (FILEminimizer)

Blue Bryum

Publié le

011 (FILEminimizer)

Encore du tricot tout frais. Encore un projet que j’avais repéré il y a longtemps.Bref, en ce moment j’assouvis mes fantasmes tricots des dix cinq dernières années. J’ai des envies de châles en veux-tu en voilà.

007 (FILEminimizer)
Lors du salon CSF, j’ai acquis des écheveaux de La Fée Fil (encore un fantasme réalisé, on ne se refuse rien) J’ai choisi d’en utiliser deux pour faire le châle Bryum de Bérengère Cailliau (encore elle) du blog l’Ile aux fils. J’aime beaucoup les modèles qu’elle crée et puis, ils sont en français et très bien expliqués (comme un patron en anglais, quoi). Donc c’est cool.

006 (FILEminimizer)
J’ai choisi après beaucoup d’hésitation, deux couleurs un bleu profond , le mare magnum et un gris dont la couleur est un peu « fluctuante », le sardine frétillante. Au départ ce châle devait être gris et rose mais en fait je n’assumais pas ce mélange de couleurs (pourtant pas très osé!). Je préfère garder le rose pour un autre projet.

004 (FILEminimizer)
Côté construction, c’est un modèle au point mousse avec des alternances de rayures et de parties faites avec un point texturé. je me faisais un monde de ce point en pensant que j’allais avoir tous les problèmes du monde à le maîtriser. En réalité, il est assez simple et on le mémorise rapidement. En fait ce modèle est accessible au débutant. Bien qu’il soit en point mousse et en aiguille 3,5, il monte rapidement. Les alternances de rayures et points texturés le rende plaisant à tricoter, on ne s’ennuie pas.

002 (FILEminimizer)
Concernant sa taille, c’est un châle prévu pour être porté comme un chèche. il n’est donc pas immense. Mon blocage est encore très imparfait (il va falloir que je m’améliore et que je suive un cours auprès des copines) mais il fait quasiment deux mètres d’envergure et 44cm de la point au bord opposé. il n’est donc pas tout petit.
Je suis contente d’avoir été au bout de ce projet qui me correspond et que je pense porter souvent.

008 (FILEminimizer)

001 (FILEminimizer)

Lady Marple

Publié le

006 (FILEminimizer)

En ce Moment, Armide coud peu et tricote beaucoup…

Les coups de mou couturesques, je pense que cela vous arrive aussi de temps en temps. Il fait un peu froid, j’ai envie de tricoter bien calée dans mon canapé.
J’explore à fond cet univers du tricot qui a bien voulu m’ouvrir sa porte depuis un an (avant je n’y arrivais pas).

022 (FILEminimizer)
Aujourd’hui, je suis super fière de vous présenter mon nouveau gilet : le Lady Marple de Nadia Crétin-Léchenne. C’est un gilet tricoté d’un seul tenant (sans couture) du bas vers le haut Cela fait longtemps que ce gilet me faisait rêver. Il est dans ma liste depuis bien avant que je sache tricoter.

016 (FILEminimizer)

Quand j’ai vu que le tricothé du mardi proposait de un Knit Along (tricotons ensemble) sur ce patron, je me suis dit que j’allais pouvoir me lancer avec un filet de sécurité. Le KAL commençait en septembre, je ne me suis mise à tricoter le gilet que mi-novembre après mon écharpe de Noël et mon pull Il Grande Favorito.

014 (FILEminimizer)

En fait, je n’ai rencontré aucune difficulté dans le montage. Le point dentelle est facile à retenir et le gilet monte vite. Fin novembre, le corps était fini. J’ai alors mis ce projet de côté pour commencer…un autre projet! (qui n’est pas fini non plus!).

008 (FILEminimizer)

Je l’ai repris il y a quinze jours car je voulais l’emmener au café tricot que nous organisons régulièrement à Tours depuis quelques mois. J’ai vite monté les manches et j’ai fini l’encolure et les pattes de boutonnage le week-end dernier. Je l’ai bloqué dans la foulée.

021 (FILEminimizer)

D’ailleurs, j’ai rallongé les manches de trois centimètres pour qu’elle soient bien longues.

011 (FILEminimizer)
Je n’avais pas les boutons adaptés et je n’ai pas vraiment trouvé ce que je voulais (des beaux boutons en bois noirs..). En attendant, il a des boutons tout simples mais qui font l’affaire.
J’ai choisi de tricoter mon gilet en taille M dans une laine Népal de Drops. C’est une laine toute chaude parfaite pour la saison mais que fait moins ressortir le point dentelle que la De Rerum Natura Gilliatt préconisée par le patron.

012 (FILEminimizer)
Je suis très contente d’avoir tricoté ce projet qui me correspond et est très adapté à mon quotidien. Je lorgne déjà sur d’autres patrons de Nadia Crétin-Léchenne, comme le Pretty (me) ou encore un de ces magnifiques châles. A bientôt pour une autre aventures couturo-tricotesques!

010 (FILEminimizer)