Flux RSS

Archives de Tag: Pauline Alice

La jupe-Culotte, c’est le pied

Publié le

IMG_7436 (FILEminimizer)

Au printemps dernier, Pauline Alice a sortie une partie de sa collection printemps/été. j’ai totalement craqué sur deux pièces: sa veste Tello que je n’ai pas encore cousue car je venais de me faire un manteau demi saison mais que je souhaite faire en lin et sa jupe-culotte Botanic. J’ai acheté les deux dès la sortie et j’ai cousu dans la foulée la jupe culotte.

IMG_7428 (FILEminimizer)

Je l’ai tout de suite pensée rallongée aux chevilles et dans une viscose noire. j’ai vu ensuite que Céline l’avait cousue comme cela dans sa version test et ce qui a fini de me convaincre.

IMG_7432 (FILEminimizer)

J’ai acheté une microfibre fluide mais avec un tombé un peu lourd dans une de mes boutique préférée Mod’tissus puis j’ai rallongé le patron de 30 cm.

IMG_7635 (FILEminimizer)

Ensuite, tout a roulé comme sur des roulettes. Enfin presque puisque dès mon premier coup de fer, j’ai brûlé mon tissu sur le devant. Bien entendu, je n’avais pas de quoi recoupé le devant. Mon pantalon/ jupe-culotte est donc resté comme cela. Du coup, je ne peux le porter qu’avec un haut qui le recouvre mais je dois dire que cela ne me pose aucun problème.

IMG_7629 (FILEminimizer)

A part cela, les patrons de Pauline Alice ne sont plus à recommander, les explications sont parfaites. C’est une bonne expérience pour un premier pantalon si vous envisagez de vous lancer.

IMG_7433 (FILEminimizer)

Je trouve cette pièce parfaite :  j’aime la taille qui monte assez haut, les plis plats devant qui donne un aspect classe,  l’élastique au dos si confortable. J’aime aussi la fluidité du tissu, et la longueur qui me plaît+++. C’est un carton plein, je porte cette jupe-culotte plusieurs fois par semaine depuis que les températures sont un peu montées.

IMG_7636 (FILEminimizer)

Cette semaine en allant chez Toto, j’ai repéré un tissu qui serait parfait pour une seconde version. Si lors de ma prochaine visite le tissu est encore là, il se pourrait bien qu’une seconde jupe-culotte Botanic voit le jour…

IMG_7632 (FILEminimizer)

 

Seda de Noël

Publié le

180 (FILEminimizer)

Comme chaque année, je me suis pliée à l’exercice de la robe de fêtes de fin d’année. J’ai déjà plein de robes mais j’aime bien m’en coudre une pour ces deux fêtes.

186 (FILEminimizer)

Cette année, j’ai choisi la dernière merveille de Pauline Alice, la robe Seda. J’aime toujours autant les patrons de cette créatrice et son univers un peu rétro.

204 (FILEminimizer)

J’ai bien entendu décider de coudre la version B avec des épaules couvertes car comme vous le savez, j’aime pouvoir porter mes projets au quotidien et la version A ne me semblait pas compatible avec cette exigence.

192 (FILEminimizer)
J’ai choisi deux tissus contrastés le tissus principal est un chambray couleur merle des Trouvailles d’Amandine. Le second est une cotonnade très fine (un peu transparente) avec des fleurs ton sur ton achetée, il y a deux ans chez Myrtille Le Mans.

202 (FILEminimizer)

Pour couper mon tissu, Je me suis basée sur l’expérience de Pauline (Si tu passes par ici, ta robe est magnifique) et j’ai taillé le modèle en taille 42 bien que mes mensurations soit celle d’une taille 40.C’est juste bien.

182 (FILEminimizer)

Contrairement à la robe Cami, la taille est plus basse et plutôt bien placée.

196 (FILEminimizer)
Je n’ai pas rencontré de soucis dans le montage de ce modèle, les explications sont limpides. Pauline Alice n’a pas fait de tutos sur son site mais je n’en vois pas l’utilité.

184 (FILEminimizer)

J’ai reçu plein de compliments concernant cette robe. Je suis heureuse de l’avoir cousue.

203 (FILEminimizer)

198 (FILEminimizer)

Cami à pois

Publié le

010 (FILEminimizer)

Je continue à rattraper mon retard en vous présentant aujourd’hui ma Cami Dress. C’est une robe patronnée par une créatrice que j’aime beaucoup : Pauline Alice. Cami Dress est le premier modèle qu’elle ai sorti en 2013.

001 (FILEminimizer)
J’avais craqué sur cette jolie robe, à l’époque, et je l’avais cousue. La Cami c’est vraiment la robe de mes premières fois : premier col, premiers bas de manches travaillés. J’avais adoré coudre ce modèle qui est super bien expliqué et je m’étais laissée guider par les tutos de Pauline Alice. Avec tous ses conseils, les parties les plus difficiles s’étaient faites simplement.
Bref, j’avais un super souvenir de ce patron et je m’étais dit qu’il fallait que je m’en refasse une plus petite (l’autre est un peu grande actuellement).

006 (FILEminimizer)
En passant à Mondial tissu, je suis tombée sur un superbe chambray à pois. J’ai totalement craqué sur cette étoffe et j’y ai tout de suite vu une Cami.

015 (FILEminimizer)

Cela tombait bien car il me fallait ABSOLUMENT un robe pour l’anniversaire surprise d’une copine (ben non, je n’ai pas de robe dans mon placard, ben oui, aucune de celles cousues récemment n’est adaptée à ce type de soirée)!

004 (FILEminimizer)
J’ai donc montée cette robette en taille 40. Ce coup-ci, je me suis débrouillée seule sans tuto ni conseil. Le montage s’est déroulé sans accroc, signe que j’ai gagné en savoir- faire couturesque.

017 (FILEminimizer)
Cette robe est vraiment confortable et facile à vivre au quotidien.

008 (FILEminimizer)

Cependant je me pose plein de questions à son sujet : aurai-je dû rallonger le buste (n’est-il pas un peu court sur moi, il arrive cependant au niveau de ma taille naturelle qui est très haute)? N’est-elle pas un peu courte (réflexion d’une de mes collègue et puis je n’ai pas des jambes magnifiques de jeune fille en fleur)?
Qu’en pensez-vous?

007 (FILEminimizer)Sinon vous avez bien vu, j’ai cousu un second gilet Monceau Bleu marine en molleton de France Duval Stalla. Qu’est ce que j’aime ce modèle!!!

Xerea

Publié le

138 (FILEminimizer)

Il y a quelques semaines Pauline Alice sortait deux nouvelles pépites. Un pantalon nommé Sorell et une robe d’inspiration année 60, Xerea.
J’ai tout de suite craqué pour ces deux patrons et j’ai rapidement cousu une Xerea.

140 (FILEminimizer)

Cette robe est techniquement intéressante car elle possède des poches cachées dans les coutures. Je n’avais jamais tenter cette technique. j’avais donc très envie de tenter l’expérience.

142 (FILEminimizer)

J’ai choisi une cotonnade toute simple pioché dans mon incommensurable stock et j’ai coupé le patron en taille 40 (un 38 aurait peut-être suffit) et je me suis lancée.

145 (FILEminimizer)

Au même moment, Pauline Alice a sorti un tuto pour coudre l’encolure dos. J’ai lu les explications et j’ai cru suivre les conseils mais à la fin j’ai quand même eu un écart entre les deux côtés de l’encolure.

135 (FILEminimizer)

J’ai choisi de rallonger le patron de 10 cm. Sur les photos le modèle est court et Pauline Alice construit ses patrons pour une stature de 165 cm. Je crois que j’ai bien fait, je suis à l’aise avec cette longueur (je suis consciente que pour certaines c’est trop long). J’aurais put-être pu ôter deux cm mais globalement ça va.

146 (FILEminimizer)

J’ai peu porté cette robe depuis que je l’ai cousu. je trouve qu’elle est un peu chaude pour les températures que nous avons en Touraine. Je suis cependant sure de la retrouver en septembre lorsque les températures baisseront légèrement. Je pense d’ailleurs que la couleur de cette robe se prêtera bien à cette saison.

143 (FILEminimizer)

Ma veste de Ninot

Publié le

016

Je ne le dirais jamais assez, j’aime beaucoup les créations de Pauline Alice.

Son univers un peu rétro me fait rêver. Dès qu’un de ses patrons sort, je ne peux pas m’en empêcher d’en faire l’acquisition.

Sa veste Ninot n’a pas échappé à cette règle. il faut dire que c’était un vrai coup de cœur.

008

Au delà de son style, l’autre truc que j’aime chez Pauline, c’est que ses patrons sont pleins de détails techniques qui me permettent de faire de nouvelles expériences couturesques et donc de progresser.

Pauline ne nous laisse pas seule avec tous ces détails. En plus de ses livrets très détaillés, elle nous concoctent des tutos vraiment géniaux. Je vous invite vraiment à vous rendre sur son site pour les découvrir.

J’ai tout de suite décidé de me la faire mais ma liste de projets étant longue, je ne m’y suis attaquée que ces dernières semaines.

Cette hiver, j’avais déjà acheté  tout ce qu’il fallait pour faire cette veste.Le printemps étant arrivé, j’ai troqué le lainage bleu canard que j’avais prévu pour un sergé de coton couleur taupe acheté chez Mondial Tissu.

Par contre, j’ai gardé la doublure initialement prévue. J’aime beaucoup l’imprimé de ce tissu trouvé dans les coupons au kilo de Toto. C’est le même tissu utilisé par RDC pour le prototype de son dernier patron!

007

Oui, oui je sais mon pull est plein de taches d'eau...

Oui, oui je sais mon pull est plein de taches d’eau…

Le montage de cette veste s’est fait sans grande difficulté. Il y a des étapes qui exigent concentration et minutie. J’avoue que pour le col, j’étais contente d’avoir le conseil éclairé de Françoise, l’animatrice de l’atelier couture que je fréquente assidûment! Je suis heureuse d’avoir réussi mes poches et mes boutonnières passepoilées même si il y a une marge de progression… Pour info, j’ai pris la taille 44.

019

020

Malgré ses innombrables points positifs, j’ai dû faire quelques modifications.

Tout d’abord, j’ai anticipé les manches trop courtes en ajoutant dès le départ 4 cm. Bien m’en a pris car lorsque j’ai fait les essayages, je me suis rendue compte que la longueur des manches et plus globalement de la veste était juste, juste… Pourtant, je fais 1,70m ce qui n’est pas immense. Je n’ai donc pas pu monter la doublure comme Pauline le préconisait, j’ai dû gagner le plus de cm possible au niveau des manches et du bas de la veste (j’ai cousu tout avec un marge d’un cm au lieu de 4…). Sans cela, je n’aurai pas pu la porter!

Je dois dire que c’est la seconde fois que je rencontre ce problème avec les patrons de Pauline Alice car j’ai tenté la blouse Carme courant mars et les manches sont trop, trop courtes tout comme la longueur de la blouse. Je ne sais pas trop, je fais peut être une erreur quelque part.

013

012

En tout cas, je suis très fière d’avoir fini cette veste. Je la trouve très adaptée à mon quotidien même si elle ne peut pas trop être portée avec une robe ou une jupe.

Je sais déjà qu’elle va être rentabilisée.

003

Bonne fin de week-end, Moi je retourne me bruler les doigts avec le biais de ma Centaurée!

Malvarosa Test

Publié le

Je continue à apurer mes encours.

150
J’aime beaucoup l’univers de Pauline Alice. Si vous ne la connaissez pas Allez voir son blog ou son profil sur Thread and Needles (non, non, je ne sais toujours pas comment on fait pour mettre des liens mais je vais m’améliorer…).

Quand elle a commencé, l’été dernier, à vendre ses patrons, j’ai tout de suite craqué et j’ai cousu sa première création : la robe Cami. Ca a été une superbe expérience avec mon premier col et pied de col… Pauline Alice avait fait pleins de tutos, j’avais adoré la coudre.

En cette fin d’hiver, je me suis attaquée à sa seconde robe: Malvarosa Dress.

J’avoue avoir du mal avec les manches ce qui fait que la réalisation a un peu traîné. il faut dire que je n’avais pas vraiment respectée les marges de couture alors, bien sur, ça ne tombait pas comme il fallait. Après avoir vaincue cette étape, le reste de la cousette s’est bien déroulé. le résultat est très correct et je suis plutôt bien dans ma robe.

J’aime beaucoup ce système de poches intégrées dans le jupe (ne me demandez pas le terme technique, ça non plus je sais pas!).

Pourtant, je ne suis pas sure d’en refaire une tout de suite. Est-ce le tissu ou la forme mais je ne suis pas certaine qu’elle « m’aille ».

Qu’en pensez-vous?

148

151

147

141