Flux RSS

Archives de Tag: Manteau

Le cas du manteau

Publié le

018 (FILEminimizer)

Dans ma liste des projets de l’hiver, j’avais prévu de me coudre un manteau.

Un bien chaud au cas où les températures baissent dramatiquement cet hiver. Un qui me suive quand je vais à Paris (il fait toujours super froid à Paris) et que j’emmène dans le Jura en février.

003 (FILEminimizer)

Je voulais un modèle adapté à mon quotidien pas trop cintré car j’ai déjà un pavot doublé, un peu long mais pas trop.005 (FILEminimizer)

Dans un premier temps, j’avais jeté mon dévolu sur le manteau du dernier Burda facile.

Et puis, au détour d’une discussion sur Thread and Needle, j’ai découvert le Pepernoot de WafflePatterns. J’ai eu un coup de cœur pour ce modèle causal qui a l’avantage d’avoir une capuche. J’ai acquis le patron dans la foulée.

Peu de temps avant, j’avais acheté un coupon de 2,60 mètres de lainage vert lors de puces de couturières. Ce lainage bien épais et de bonne qualité m’a coûté 5€. J’étais également passée à Toto afin de me procurer une doublure en viscose pour environ 3€. J’ai ajouté à tout cela une ouatine que j’ai utilisé en triplure afin de répondre au cahier des charges que je m’étais imposée (chaleur!!). Je l’ai achetée chez Samy Tiss’ à Angers.

Le pdf du patron contient beaucoup de pages dont 54 à scotcher pour l’extérieur du manteau et 23 pour la doublure! Je pense que si une version papier du patron avait existé je l’aurais achetée…
Voilà pour l’histoire maintenant parlons couture.

006 (FILEminimizer)

Ce patron nécessite 3,30 de tissu principal mais avec un peu de méthode on arrive à le faire loger dans moins de métrage. J’ai même pu rallonger les manches de 4 cm.

J’ai taillé le manteau en 42 afin d’être sûre de pouvoir ajouter un gros pull si besoin. Un 40 aurait pu suffire car je suis très à l’aise dedans.

008 (FILEminimizer)

Le montage de ce modèle est assez rapide. Bien qu’il y ait pas mal de pièces toutes s’emboîtent facilement, on ne se pose pas de questions.

J’ai triplé le corps du manteau mais pas les manches car je ne voulais pas être engoncée dedans. J’ai choisi  de coudre la triplure et la doublure ensembles sur les conseils de Françoise qui anime le cours de couture auquel je participe (cours complet+++) et de needlenautes. J’ai donc surjeté toutes les pièces ensembles avant de commencer à monter la doublure. L’avantage, c’est que cette méthode a réglé la difficulté de coudre une doublure très glissante; la ouate a stabilisé la doublure.

015

Le seul gros souci que j’ai rencontré  a été de coudre l’ourlet au bas du manteau. le patron préconise une couture à la main. Je ne maîtrise pas la couture à la main. Le résultat était catastrophique, le tissu remontait à l’arrière, c’était affreux. J’ai donc laissé mon projet mariner jusqu’à jeudi. Là, Françoise m’a aidée à coudre mon ourlet à la machine pour un fini très pro (avec un saillie dans la manche). je suis satisfaite du résultat.

001 (FILEminimizer)

En cousant ce projet, j’ai pris conscience des progrès que j’ai fait dans ma couture. ce manteau n’est pas parfait mais il est vraiment très honorable.

Bon dimanche à Tous!

014 (FILEminimizer)

Publicités