Flux RSS

Archives mensuelles : février 2016

le sac de Mamounette

Publié le

027 (FILEminimizer)

Au cours des congés d’hiver Mamounette m’a sollicitée pour lui fabriquer un sac. Elle m’a montré le modèle qu’elle voulait, repéré dans un magasin. Elle m’a dit, j’aimerais que tu me le fasses (pas que tu me l’achètes). Je suis très égoïste en couture (et en tricot), je fais essentiellement des choses pour moi alors j’ai eu envie de lui faire plaisir.

025 (FILEminimizer)026 (FILEminimizer)

je suis allée cherche un suédine de bonne qualité chez Mod’tissus à Tours et j’ai pris un coupon de coton trouvé chez Toto Tours au Kilo pour la doublure.

035 (FILEminimizer)

Ce sac est assez simple car la forme est celle d’une trousse. J’y ai ajouté une anse en mettant dans les coutures des attaches dotées d’anneaux.

036 (FILEminimizer)

Côté aménagement de l’intérieur, j’ai juste ajouté une petite poche ouverte afin que Mamounette puisse mettre ses clefs (enfin, elle a presque 12 ans, elle ne  part pas encore se balader toute seule en ville, hein)

032 (FILEminimizer)
Pour faire les franges, j’ai simplement coupé un devant supplémentaire,que j’ai frangé sur la moitié environ en coupant tous le 0,5 cm. J’ai ajouté  de suédine par dessus pour bien finir le devant.

031 (FILEminimizer)
C’est un projet rapide et sans grosse difficulté. Pour le montage, j’ai pris une aiguille 100 et j’ai élargi mon point à 3,5 pour éviter de « hacher » la suédine avec un point trop serré. Et surtout j’y suis allée tout doucement lorsque j’ai cousu les épaisseurs afin de ne pas casser mon aiguille ou griller le moteur de ma machine.

025 (FILEminimizer)
je suis très contente du résultat; les couture sont propre le rendu est bien fini. Manounette adore son nouveau sac.

Avant de vous quitter, je souhaite vous présenter la première cousette de mon Loulou. Cela fait plusieurs mois qu’il me sollicite pour coudre. Nous avions commencé une trousse pendant les vacances de Noël mais nous l’avions laissé de côté. Les congés d’hiver nous ont permis de l’achever. Loulou a bâti, cousu et repassé. Je suis trop fière de lui.

001 (FILEminimizer)004 (FILEminimizer)

Craft Along Imbolc : Une robe et une étole…

Publié le

009 (FILEminimizer)

« Imbolc est une fête païenne qui célèbre la fin de l’hiver, le renouveau de la nature, l’approche du printemps.
Elle est souvent symbolisée par un perce-neige, on l’appelle aussi “Fête des lumières” et on la célèbre le 1er février. Coïncidence, c’est également le jour de mon anniversaire !Je vous propose donc un Crafts Along pour fêter ça : faire un projet (tricot, couture, broderie…) en rapport avec cette fête (ou du moins ce qu’elle représente) et le printemps qui approche. » Voilà, ce que nous écrivait Fille d’hiver sur Ravelry, il y a quelques semaines.027 (FILEminimizer)

Je ne participe pas ou peu aux projets collectifs car j’ai souvent du mail à suivre le rythme. J’ai d’autres projets que je mène en parallèle et qui me détourne des SAL ou KAL. L’intérêt de celui-ci est qu’il s’agit de créer des projets libres, on a le choix sur tout le rythme, la matière, le nombre de projets….

Bref, le printemps c’est le renouveau, le réveil de la nature, la liberté! J’ai donc décidé d’y participer. J’ai choisi de m’inspirer des couleurs du ciel et j’ai décidé de me coudre une robe et de me tricoter une étole. J’ai pris deux patrons que j’avais envie de faire depuis trèèès longtemps.

005 (FILEminimizer)

Pour la robe, j’ai pris la Emery Dress de Christine Haynes .  C’est une robe un brin rétro, assez classique. le haut est doublé.

011 (FILEminimizer)008 (FILEminimizer)

Je l’ai coupé en taille 10 dans une cotonnade bleue fleurie achetée chez Toto au Kilo. le montage s’est fait rapidement et sans accroc (J’adore quand un plan se déroule sans accroc…).

016 (FILEminimizer)010 (FILEminimizer)

Mon tissu est peut-être un brin trop rigide et la taille est peut-être un peu trop basse mais j’aime beaucoup cette robe et son rendu global. C’est vraiment le type de robe pratique à porter au quotidien, je pense que j’en referais une dans une toile plus souple.

014 (FILEminimizer)

Pour l’étole, j’ai décidé de tricoter un projet que je rêvais de faire depuis plusieurs années : c’est l’étole du berger de Saki de blog Sakiko Jones. 019 (FILEminimizer)

Saki est une touche à tout qui fait des merveilles si vous ne connaissez pas son blog, allez-y jeter un coup d’œil c’est une mine d’idées. Au moment de sa parution, son étole du berger m’avait donné envie de faire du tricot dentelle. D’ailleurs à l’époque j’avais tenté de tricoter sans succès flagrant. Maintenant que j’ai réussi à aller au bout de plusieurs projets et que j’ai acquis un peu d’expérience. J’ai osé me lancer dans ce projet.040 (FILEminimizer)

C’est un projet que demande un peu de concentration, du fait du point dentelle. Il est très agréable à tricoter, on ne s’ennuie pas. J’ai appris de nouvelles techniques (entre autre le grafting) donc je suis super heureuse.

J’ai choisi de la Baby alpaga Silk de Drops pour faire cet étole.

026 (FILEminimizer)

Comme d’habitude ce projet n’est pas parfait. je me suis perdue à un moment et je n’ai pas réussi à défaire. Mon manque d’expérience ne me permet pas encore de repérer mes erreurs et surtout d’arriver à la corriger. Cependant ces erreurs ne sont pas visibles au premier coup d’œil, le rendu est plus que honorable.

012 (FILEminimizer)

Je sors de ce craft Along avec deux projets aboutis donc je suis contente. Cette émulation m’a permis de me remettre à coudre, j’ai à nouveau plein de projets en tête (j’attends entre autre de pied ferme, la nouvelle collection Deer and Doe). J’ai réussi à tricoter un projet que je ne pensais jamais pouvoir faire.

Pour tout cela je remercie mille fois Fille d’hiver!

023 (FILEminimizer)

Mon Nouveau Sac !

Publié le

029 (FILEminimizer)

Depuis plusieurs semaines, j’étais en mode ralenti côté couture. Vendredi dernier (avant hier), je suis allée chez Naty (dont le blog ne fonctionne plus actuellement) pour une après midi couture. il y avait aussi Marette. C’était un super moment chaleureux, plein de passion pour la couture. Naty Nous a montré le résultat d’un stage couture du cuir qu’elle a fait, dans la boutique Théophile d’Azay le rideau. J’ai envie de travailler le cuir depuis longtemps mais je n’avais pas osé jusqu’à présent par peur de massacrer une matière assez précieuse. J’ai tenté de m’inscrire au prochain stage mais a priori, il n’y a plus de place.

007 (FILEminimizer)

Cependant, je possédais deux morceaux de cuir noir que j’ai acheté au kilo (10€le kilo) à Tissu de la Mine à Angers et qui attendait mon bon vouloir. En rentrant chez moi vendredi, j’en ai parlé à ma belle-mère, Mi-Jo qui est de passage chez moi pour la soirée. Elle me dit « si tu veux demain, je te coupe les pièces du sac et on le commence ensemble ».

031 (FILEminimizer)

Bingo! du coup hier matin (samedi, donc), elle m’a fabriqué un patron de sac à l’œil et m’a aidée à démarrer mon projet sac en cuir! Je voulais une poche extérieure et un rabat utilisant les deux types de cuir. Je ne voulais pas que le rabat soit trop droit alors nous avons coupé (encore à l’œil!) une forme un peu « vague ».

016 (FILEminimizer)J’ai choisi une doublure dans mon stock, c’est une cotonnade achetée il y a longtemps à Tissus Myrtille Angers. A l’intérieur j’ai ajouté une poche ouverte gansée de cuir (pour mettre mes papiers) et une poche zippée (pour mes clefs et un/deux crayons).

011 (FILEminimizer)

Je n’avais pas assez de cuir pour fabriquer une anse de sac. J’ai donc décidé d’acheter une ceinture en cuir assez longue, je l’ai coupée en deux et j’ai gardé la boucle pour que l’anse soit réglable. Pour le fermer, j’ai mis une fermeture magnétique qui me semble plutôt adapté à ce type de sac un peu mou.

026 (FILEminimizer)

Côté montage, c’est un patron assez simple avec un corps principal pour le devant le dos et le rabat, deux pièces pour les côtés. Une doublure identique. La difficulté de couture tient ans la matière du cuir et sa dureté. Durant quasiment tout le montage, j’ai utilisé une aiguille classique 90. En effet, j’ai lu que les aiguilles spéciales cuir coupent la matière et fragilisent plus le couture.

033 (FILEminimizer)

J’ai donc décidé de n’en utiliser qu’à la fin lors de la couture finale car il fallait passer plusieurs épaisseurs de cuir dont celle de la ceinture. J’ai donc choisi une aiguille spéciale cuir 100.

017 (FILEminimizer)

J’ai fait très attention pour ne pas abîmer ma machine et pour les plus grosses épaisseurs j’ai fait avancer mon aiguille manuellement (en tournant la molette à la main). Tout s’est bien déroulé et je n’ai pas cassé d’aiguille. Pour préparer mes coutures, j’ai utilisé des pinces « clover » afin de ne pas faire de trous dans mon cuir.

006 (FILEminimizer)

Le résultat n’est pas parfait comme à mon habitude : la poche zippée est un peu basse et parfois on voit un peu la doublure. Cependant le résultat est plus qu’honorable. Et puis surtout cela m’a remis en selle côté couture. J’ai envie de coudre une Aubépine , une Datura, une Sureau. De refaire mes gammes en Deer and doe!

032 (FILEminimizer)